requérir


requérir

requérir [ rəkerir ] v. tr. <conjug. : 21>
• v. 1270; réfect. de requerre « prier qqn » (980), d'apr. quérir; bas lat. requærere, lat. requirere
1 ♦ Vieilli Prier instamment (qqn) de qqch. (vx), ou de faire qqch. Il fut requis d'accompagner le chanteur.
2 ♦ Littér. Demander (une chose abstraite). ⇒ solliciter. Requérir l'aide de qqn. « Très humblement requerrant votre grâce » (Marot). « Tourné vers son fils comme s'il requérait protection » (Martin du Gard).
3 ♦ (1231) Dr. Réclamer au nom de la loi. ⇒ demander, exiger; requête. Requérir en justice. Requérir la représentation d'une pièce. ⇒ réquisition. Cour. Sommer. Je vous requiers d'insérer ma rectification.
♢ Spécialt Requérir l'application de la loi, se dit du procureur qui fait sa réquisition. Le procureur requiert la prison à perpétuité pour l'accusé. — Absolt Prononcer le réquisitoire, accuser. Le procureur requérait contre X.
♢ (1792) Réclamer pour utiliser en vertu d'un droit légal. Requérir des civils. ⇒ requis.
4 ♦ (Sujet chose) Solliciter, occuper, mobiliser. « Des soucis continuels requéraient leur double attention » (Martin du Gard).
5 ♦ Exiger comme une nécessité pratique ou logique. ⇒ nécessiter, réclamer. Son état requiert une surveillance constante. « Le bien public requiert qu'on trahisse et qu'on mente et qu'on massacre » (Montaigne).

● requérir verbe transitif (ancien français requerre, prier, du latin requirere, avec l'influence de quérir) Faire appel à quelqu'un, réclamer l'intervention de quelqu'un ou de quelque chose, en vertu du pouvoir légal que l'on a : Requérir des civils en cas de calamité, requérir la force publique. Littéraire. Sommer quelqu'un de faire quelque chose, en vertu de l'autorité légale que l'on détient : Requérir le directeur d'un journal d'insérer une réponse. Demander en justice, au nom de la loi, une mesure, une sanction contre un accusé : Le procureur a requis une peine de prison. Exiger une action, une intervention de façon impérative ; nécessiter : Sa santé requiert des soins constants. Faire appel à quelqu'un, réclamer son concours : Requérir de l'aide pour secourir un blessé. Délivrer une réquisition à une autorité militaire. ● requérir (difficultés) verbe transitif (ancien français requerre, prier, du latin requirere, avec l'influence de quérir) Conjugaison Comme acquérir. Attention au passé simple : je requis, ils requirent. ● requérir (synonymes) verbe transitif (ancien français requerre, prier, du latin requirere, avec l'influence de quérir) Littéraire. Sommer quelqu'un de faire quelque chose, en vertu de l'autorité légale...
Synonymes :
- intimer l'ordre
Demander en justice, au nom de la loi, une mesure...
Synonymes :
Faire appel à quelqu'un, réclamer son concours
Synonymes :

requérir
v. tr.
d1./d Mander, demander, réclamer. Requérir la force armée, en faire la réquisition légale.
d2./d DR Demander (qqch) en justice. Requérir des dommages-intérêts.
|| Absol. Prononcer un réquisitoire.
d3./d Exiger. Cela requiert tous vos soins.

⇒REQUÉRIR, verbe trans.
I. — Vx. Requérir qqn. Synon. de chercher, quérir. La malheureuse femme surprise envoie requérir son mari à la Chambre (BALZAC, Illus. perdues, 1839, p. 520).
II. A. — [Le suj. désigne une pers.]
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.]
a) Requérir qqn (de qqc.)
— Vieilli, littér. Solliciter quelqu'un, prier quelqu'un (de quelque chose); demander respectueusement (quelque chose) à quelqu'un. Je suis bien content de te connaître, et si tu as jamais besoin de moi, tu peux me requérir (SAND, Maîtres sonneurs, 1853, p. 80). Marquis, je viens vous requérir d'un service qu'un gentilhomme ne refuse point à un autre (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 221).
— Requérir qqn de + inf. Demander solennellement quelque chose à quelqu'un; prier fermement quelqu'un de (faire) quelque chose en vertu d'un droit. Berthramn, l'évêque de Bordeaux (...) exposa les faits de la cause, et interpellant Grégoire, il le requit de déclarer s'il était vrai qu'il eût proféré de telles imputations contre lui et contre la reine (THIERRY, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 278).
b) DR. Réclamer par voie de réquisition au nom de la loi, de l'autorité publique. Veuillez excuser la rigueur de notre ministère, monsieur le baron! dit le commissaire, nous sommes requis par un plaignant (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 263). [Les généraux] avaient requis les milices de la province de prendre les armes (MÉRIMÉE, Cosaques d'autrefois, 1865, p. 29).
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose]
a) Demander, réclamer quelque chose dont on a besoin. Il requérait donc l'aide et la bienveillance des bonnes villes pour accomplir cette entreprise et affermir la paix du royaume, qui est son seul désir (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 3, 1821-24, p. 395).
— HIST. Requérir un bénéfice. ,,S'est dit De celui qui se présentait au collateur pour être pourvu d'un bénéfice vacant, sur lequel il avait droit en vertu de ses grades, ou d'un indult, ou du serment de fidélité`` (Ac. 1835, 1878).
b) Demander (instamment) quelque chose de concret ou d'abstrait. La belle danseuse Bastienne, nymphe superbe et paisible, requérait aussi de son couturier une triple mousseline sur sa gorge pour une robe de dîner (COLETTE, Entrave, 1913, p. 11). La première condition que Pierre Corneille requiert pour la tragédie, contrairement à l'opinion des commentateurs d'Aristote, c'est en effet l'invraisemblance (BRASILLACH, Corneille, 1938, p. 370).
c) Réclamer, exiger quelque chose.
— DR. [Le compl. d'obj. dir. est une complét. ou un subst.] En vertu d'un titre, d'un droit. Les arbres qui se trouvent dans la haie mitoyenne, sont mitoyens comme la haie; et chacun des deux propriétaires a droit de requérir qu'ils soient abattus (Code civil, 1804, art. 673, p. 123). Nous avons le droit, comme héritiers, de requérir l'apposition des scellés, les scellés seront mis, et je veux veiller à ce que cet acte conservatoire soit exercé avec la dernière rigueur, et il le sera (BALZAC, Cous. Pons, 1847, p. 305).
— En vertu d'un ordre de réquisition de l'autorité (civile ou militaire). Requérir la force armée, la force publique. Les chevaux de selle seront requis pour compléter les corps de cavalerie (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 169). Plus d'écoles. Les Allemands les avaient requises pour en faire des hôpitaux (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 324).
— (Réclamer) en justice. En 1813, il jugea nécessaire de constater son âge et de se donner un état-civil, en requérant au tribunal des Andelys un jugement qui fît passer son acte de baptême des registres du presbytère sur ceux de la mairie (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 57).
3. DR. [Le suj. désigne le ministère public] Demander quelque chose oralement ou par écrit. Requérir l'application de la loi. Vous m'entendez! dit Villefort; je vais là-bas requérir la peine de mort contre un assassin... Si je vous retrouve vivante, vous coucherez ce soir à la Conciergerie (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 661). Le greffier du juge de paix, faisant l'office de ministère public, requit toute la sévérité du tribunal, je veux dire du juge, contre l'accusé (ABOUT, Grèce, 1854, p. 237). Requérir (contre qqn). Prononcer le réquisitoire à l'audience. La voix basse de Letnitsky accompagnait le discours de l'avocat général, en train de requérir contre Sitnikoff (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 100).
B. — [Le suj. désigne une chose]
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Solliciter, avoir besoin de quelqu'un. Il m'eût été doux de la dérober [la bague], car j'ai facilement des instincts de voleur dans les musées; et les objets qui ont un passé historique (...) m'ont toujours singulièrement requis (LORRAIN, Phocas, 1901, p. 141). Au passif. Sorti; aurais dû marcher; suis de nouveau requis par le jardin où je m'occupe à transplanter les boutures de rosiers de l'hiver (GIDE, Journal, 1906, p. 219).
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose] Nécessiter, réclamer en vertu d'une nécessité pratique ou logique. Cette « culture des tissus », réalisée par Harrison (1907), par Burrows et Carrel (1910), ne laisse pas d'être extrêmement délicate (...). Elle requiert une rigoureuse asepsie, une température favorable (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 58). Je suis à la disposition de la ville dans ces circonstances sérieuses (...). La situation requiert courage, sang-froid, pondération... et expérience. Et audace! lança-t-il après un temps (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 309).
REM. Requéreur, subst. masc., rare. Celui qui requiert. Synon. demandeur, requérant. Quand le ci-devant requéreur de la force publique vociférait dans sa maison tel ou tel axiome indiscutable (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 245).
Prononc. et Orth.:[], (il) requiert []. BARBEAU-RODHE 1930 [], [] je requiers. Ac. 1694, 1718: requerir, dep. 1740: -qué-. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 requis part. passé adj. « recherché, désiré » tornei [...] trop requis « tournoi trop acharné — car voulu des deux côtés — » (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 19279); cf. mil. XIIIe s. [ms.] hom mut requiz « homme très recherché, c'est-à-dire capable » (THOMAS DE KENT, Alexandre, éd. B. Foster, 7838, var. ms. C); d'où 1532 en parlant d'une chose « recherché, demandé » grace requise (Cl. MAROT, Chanson, XII, 15 ds Œuvres lyriques, éd. C. A. Mayer, p. 184); 1534 « nécessaire pour, convenable » munitions requises (RABELAIS, Gargantua, éd. R. Calder, XXVI, lignes 16-17, p. 176); 2. 1269-78 « prier quelqu'un, adresser une prière » ici requerant part. prés. subst. « solliciteur, soupirant » (JEAN DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 9901); déb. XIVe s. trans. (Vie de Ste Dieudonnee, éd. H. Dirickx-Van der Straeten, 24); en partic. 3. a) 1342 dr. requerant part. prés. subst. « celui qui requiert en justice » (ISAMBERT, Rec. gén. des anc. lois fr., t. IV, p. 467); 1538 requerir en jugement « porter plainte contre » (EST.); b) 1690 « (d'un magistrat) présenter son réquisitoire » (FUR.); 4. 1538 « (avec un nom de chose comme sujet) impliquer le recours à » la necessité le requiert (EST.); 5. a) 1538 « réclamer une mesure en vertu d'un droit, d'une loi » (ibid.); en partic. 1789 « faire la réquisition de personnes en vertu d'un autorité conférée par la loi » (Le Moniteur, t. 2, p. 335: les officiers municipaux ayant le droit de requérir les milices nationales); en partic. 1946 requis part. passé subst. « civil mobilisé pour un travail » (AMBRIÈRE, Gdes vac., p. 372: le couple franco-belge de requis civils); b) 1538 « sommer quelqu'un d'exécuter un acte en vertu d'une autorité, d'un droit » (EST.); 6. 1588 requérir qqn d'une chose « la lui demander en termes respectueux » (MONTAIGNE, Essais, éd. Villey-Saulnier, II, XIII, p. 521). Réfection d'apr. quérir de l'a. fr. requerre « prier quelqu'un, adresser une demande à », fin Xe s. (Passion, éd. d'Arco Silvio Avalle, 404), encore utilisé p. arch. en 1729 [éd.] (LA FONTAINE, Ballade sur le refus que firent les Augustins..., 6 ds Œuvres, éd. H. Régnier, t. 9, p. 5), issu d'un lat. pop. requaerere altér. d'apr. quaerere du class. requirere « chercher, réclamer ». Fréq. abs. littér.:323. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 483, b) 230; XXe s.: a) 353, b) 625.
DÉR. Requérable, adj., dr., vieilli. Qui doit être requis par le créancier qui doit l'aller chercher lui-même, p. oppos. à portable (qui doit lui être porté dans un certain lieu sans demande de sa part). Dans la plupart des coutumes, le cens était requérable. Rente, redevance requérable (Ac. 1835-1935). — []. MARTINET-WALTER 1973: [-ke-], [--]. Att. ds Ac. dep. 1762. — 1re attest. 1275 « qui doit être réclamé par le créancier » seix deniers ... requerables (Hôtel-Dieu d'Angers, Van Munet, n ° 1, pièce 9, A. Marne-et-Loire ds GDF. Compl.); de requérir, suff. -able.
BBG. — LANDIN (E.). Ét. sur les constr. de certains verbes exprimant la prière... Thèse, Uppsala, 1938, pp. 77-93. — LUDI (G.). Die Alternanz zwischen Dativ und Akkusativ bei prier, supplier, requerir au 15. und 16. Jahrhundert. Vox rom. 1978, t. 37, pp. 160-192. — RAYMONDIS (L. M.), LE GUERN (M.). Le Lang. de la justice pénale. Paris, 1976, p. 100, 107. — VAGANAY (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 151.

requérir [ʀəkeʀiʀ] v. tr. [CONJUG. acquérir.]
ÉTYM. 1200; réfection de requerre « prier qqn », 980, d'après quérir; du lat. pop. requaerere, lat. class. requirere.
❖
———
I (1080). Vx. Chercher de nouveau. — Par ext. Chercher. ⇒ Chercher. || « Va, va vite requérir mon fils » (Molière, les Fourberies de Scapin, II, 7).
———
II
1 Prier instamment (qqn). || Requérir un tiers (vx). — Requérir qqn de…, le prier instamment de… (vx, avec un nom). — (Avec un inf.). || Il fut requis d'accompagner le chanteur (→ Massacrer, cit. 8). || Qui vous en a requis ? — Spécialt. ⇒ Contraindre (à), sommer (de). || Je vous requiers d'insérer ma rectification.
1 Mes amis m'importunent étrangement quand ils me requièrent de requérir un tiers.
Montaigne, Essais, III, IX.
2 Je te dis adieu ici, et n'oublie point que je ne te réclamerai rien jusqu'au jour où je me serai décidée à t'aller trouver pour te requérir d'une chose qui sera à mon commandement et que tu feras sans retard ni regret.
G. Sand, la Petite Fadette, IX.
2 Littér. Demander (une chose abstraite). ⇒ Solliciter. || Requérir l'aide de qqn. || « Très humblement (cit. 1) requerrant votre grâce » (Marot).
3 (une affection) qui ne vous engage tant à l'un qu'il puisse tout requérir de vous (…)
Montaigne, Essais, III, I.
4 — « Pas faim ! Veux pas qu'on me force ! » cria-t-il, tourné vers son fils comme s'il requérait protection.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 123.
♦ (1231). Dr. Réclamer au nom de la loi. ⇒ Demander, exiger; requête. || Que peut requérir la demanderesse ? (→ Impliquer, cit. 6). || Requérir qqch. en justice. || Droit de requérir la levée du scellé (→ Inventaire, cit. 1). || Requérir la représentation d'une pièce. ⇒ Réquisition. — Requérir que… (suivi du subj.). — Spécialt. || Requérir l'application de la loi, se dit du procureur qui fait sa réquisition (1.) après que l'accusé a été déclaré coupable. || Le procureur requiert la peine de mort pour l'accusé.
5 (…) nous requérons qu'il vous plaise et qu'il plaise à la cour appeler de nouveau dans cette enceinte les condamnés Brevet, Coche-paille et Chenildieu (…)
Hugo, les Misérables, I, VII, X.
6 L'accusé ni son conseil ne pourront plus plaider que le fait est faux (après la délibération du jury), mais seulement qu'il n'est pas défendu ou qualifié délit par la loi, ou qu'il ne mérite pas la peine dont le procureur général a requis l'application (…)
Code d'instruction criminelle, art. 363.
♦ Absolt. Prononcer le réquisitoire, accuser, en parlant du procureur (avant la délibération du jury). || Le procureur requiert contre X. || C'était le procureur Un tel qui requérait.
3 (1792). Réclamer pour utiliser, en vertu d'un droit légal. || La loi martiale (cit. 2) donnait aux municipalités le droit de requérir des troupes. || Requérir des civils. ⇒ Requis. || Le préfet dut requérir la force publique. || Requérir des chevaux, des voitures (vx). ⇒ Réquisitionner. — Au passif :
6.1 Un certain nombre de juifs avaient été requis par les Allemands afin d'aménager le camp avant notre arrivée.
Pierre Gascar, les Bêtes, « Le temps des morts », p. 214.
4 Littér. (Sujet n. de chose). Solliciter, occuper, prendre, mobiliser. || « L'étude des mathématiques requiert un homme tout entier » (Furetière, art. Requérir). || L'attention (cit. 31) requise par la route, en voiture. || Le chirurgien qui, toutes ses facultés requises, tranche à même la chair (cit. 11) vive.
7 Jacques aurait voulu questionner son frère, mais des soins continuels requéraient leur double attention.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 159.
8 Ce métier (de comédien) qui, depuis le jour où revêtu de la livrée d'un domestique de Volpone je tremblais sur la scène de cet inoubliable « Atelier » (…) a requis mon cœur et mon âme tous les jours de l'année, et plus voluptueusement encore, un assez grand nombre de nuits.
J.-L. Barrault, in le Figaro littéraire, 12 déc. 1961.
5 (Sujet n. de chose). Constituer une nécessité pratique ou logique. ⇒ Exiger, nécessiter, réclamer (cit. 5). || Les cas qui requerront célérité (cit. 1). || L'idée de Dieu requiert une cause (→ 1. Objectif, cit. 1). || L'éducation requiert deux conditions (→ Instruire, cit. 8). — Impers. || « Diviser les difficultés (cit. 4) en autant de parcelles qu'il serait requis pour les mieux résoudre » (Descartes).
9 (…) en toute police, il y a des offices nécessaires, non seulement abjects, mais encore vicieux (…) Le bien public requiert qu'on trahisse et qu'on mente et qu'on massacre (…)
Montaigne, Essais, III, I.
——————
requis, ise p. p. adj.
ÉTYM. (1534; combat requis « acharné », v. 1160).
1 Demandé, exigé comme nécessaire. ⇒ Compétent (vx), nécessaire, obligé, prescrit. || Qualité requise pour l'exercice d'un art (→ Augurer, cit. 4). || La fermeté requise en telle occasion (→ Indisciplinable, cit. 1). || De toutes les vertus requises pour le gouvernement… (cit. 16). || Avec les solennités requises (→ Authentique, cit. 2). || Satisfaire aux conditions requises.
10 Dans les formalités en pareil cas requises.
Molière, le Dépit amoureux, V, 6.
11 (…) je rôdais autour du musée Dupuytren où j'avais juste l'âge requis pour pénétrer (les enfants au-dessous de quinze ans n'étaient pas admis).
F. Mauriac, la Robe prétexte, XIV.
2 Se dit d'un civil mobilisé pour un travail, par réquisition (3.). || Travailleur requis. — N. m. || Les requis : les travailleurs requis par l'armée d'occupation allemande en France pendant la guerre de 1939-1945.
12 Viennent de mourir (…) 75 000 décédés comme prisonniers de guerre ou comme requis du travail.
Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre, t. III, p. 235.
❖
DÉR. et COMP. Requérable, requérant. Corequis. — (De requerre) Requête.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • requerir — Requerir, Requerre, est composé de Re et Querir, qu on dit aussi querre, et selon cette naïfveté de composition signifie recercher la chose esgarée, ainsi en usent les veneurs quand ils disent corner requeste, Reindagationem buccinare, voyez… …   Thresor de la langue françoyse

  • requerir — Requerir. v. a. Prier de quelque chose. Requerir quelqu un de quelque chose. je vous en requiers à jointes mains. je ne vous requerray jamais de rien. Requerir en Justice, se dit des parties qui demandent quelque chose en Justice. Il se dit aussi …   Dictionnaire de l'Académie française

  • requerir — Se conjuga como: sentir Infinitivo: Gerundio: Participio: requerir requiriendo requerido     Indicativo   presente imperfecto pretérito futuro condicional yo tú él, ella, Ud. nosotros vosotros ellos, ellas, Uds. requiero requieres requiere… …   Wordreference Spanish Conjugations Dictionary

  • requerir — 1. ‘Necesitar algo’, ‘pedir algo a alguien, especialmente cuando se tiene autoridad o legitimidad para ello’, ‘llamar [a alguien] o solicitar [su presencia]’ y ‘solicitar el amor [de alguien]’. Verbo irregular: se conjuga como sentir (→ apéndice… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • requerir — verbo transitivo 1. Área: derecho Pedir (una autoridad) [una cosa] a [una persona]: El juez requirió la presencia del acusado. 2 …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • requerir — (Del lat. requirĕre). 1. tr. Intimar, avisar o hacer saber algo con autoridad pública. 2. Reconocer o examinar el estado en que se halla algo. 3. necesitar. 4. Dicho de una persona: Solicitar, pretender, explicar su deseo o pasión amorosa. 5.… …   Diccionario de la lengua española

  • requérir — (re ké rir) v. a.    Il se conjugue comme acquérir. 1°   Querir une seconde fois. En ce sens il n est usité qu à l infinitif. Allez le requérir.    Il se dit simplement pour querir. •   Va, va vite requérir mon fils, MOL. Scap. II, 11. 2°   Prier …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • REQUÉRIR — v. a. (Il se conjugue comme Acquérir. ) Prier de quelque chose. Qui est ce qui vous a requis ? C est lui qui m en a requis. Il en a été requis.   Il signifie plus ordinairement, Sommer. Je vous prie, et, au besoin, vous requiers de faire telle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • REQUÉRIR — v. tr. Prier, demander quelqu’un. Qui est ce qui vous a requis? C’est lui qui m’en a requis. Il en a été requis. Il signifie plus ordinairement Sommer. Je vous prie et, au besoin, vous requiers de faire telle chose. Il signifie aussi Réclamer,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • requerir — (Del lat. requirere.) ► verbo transitivo 1 DERECHO Pedir una cosa la autoridad: ■ el juez requirió la asistencia de todos los testigos. SE CONJUGA COMO sentir 2 Tener una persona o una cosa necesidad de otra: ■ mi abuelo requiere muchos cuidados; …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.